La chaudière à gaz.

 

Il existe deux types de chaudières fonctionnant au gaz : la condensation et la basse température. Les différences sont visibles au niveau du fonctionnement de l'appareil, du type de production d'eau chaude et de leur emplacement. Chacune présente ses intérêts.


La chaudière gaz à condensation 


La chaudière à condensation tire profit de la chaleur contenue dans les fumées. Elle récupère la vapeur d'eau rejetée lors de la combustion pour préchauffer l'eau de la chaudière. Ce procédé permet d'avoir des rendements jusqu’à 110%. En France, elle est en passe de devenir le standard de demain du fait de ses hautes performances énergétiques.


La chaudière gaz basse température


Le principe de fonctionnement de la chaudière basse température réside dans le fait qu'elle fonctionne à une température plus basse qu'un appareil classique. Elle peut moduler sa puissance pour mieux s'adapter aux besoins. Avec un rendement à 90%, elle permet de faire entre 10 et 15% d'économies par rapport à une chaudière standard.


Le gaz


Les chaudières gaz fonctionnent soit au gaz naturel ou au propane (GPL). Le gaz naturel appelé aussi gaz de ville a l'avantage d'être un des combustibles les moins chers. Cependant, pour pouvoir y avoir accès il faut que l'habitation soit reliée au réseau de distribution du gaz de ville de la commune.

Le gaz propane ou GPL est une alternative pour ceux qui veulent se chauffer au gaz mais qui ne sont pas raccordé au réseau gazier. Ce système convient aux personnes habitant en zone rurale. Il est nécessaire d'installer une citerne de stockage de 2500 litres aérienne ou  enterrée, en générale la citerne est livrée gratuitement par le fournisseur de gaz.

 

Retour